Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

mars
07
2017
A Conakry, Ségolène Royal salue l’adoption par le Conseil d’administration de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, présidé par le président Alpha Condé, de 19 premiers projets pouvant être lancés

Ségolène Royal, présidente de la COP 21, a participé le 4 mars à Conakry au Conseil d’administration de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, présidé par le Pr. Alpha Condé, président de la République de Guinée et président en exercice de l’Union africaine.

L’Initiative africaine pour les énergies renouvelables a été lancée lors du Sommet des chefs d’Etat africains à Paris pendant la COP 21, en présence du président de la République française. A cette occasion, 10 bailleurs (G7 et Commission européenne, Pays-Bas, Suède,) s’étaient engagés à mobiliser 10 milliards de dollars pour développer 10 GW de capacité renouvelable supplémentaire en Afrique d’ici 2020.

En un temps record, 4 milliards d’euros d’investissements sont mobilisés grâce à la décision majeure prise à Conakry, qui permet à l’Initiative de franchir une étape fondamentale : 19 projets ont été retenus pour être lancés immédiatement. Ils représentent 1,7 GW de capacité d’énergie renouvelable supplémentaire, plus de 4 Md€ d’investissements et 300 M€ de dons de la Commission européenne. Les appels d’offres interviendront dans les prochaines semaines.

LISTE DES PROJETS:

1. ZAMBIE : renforcement du réseau électrique

Réhabilitation et renforcement du réseau électrique dans la division Sud de la Zambie (provinces Centre, Est, Sud, Est et Ouest), pour renforcer l’accès à l’électricité.

2. AFRIQUE AUSTRALE : Facilité de financement des énergies renouvelables SUNREF III

Ligne de crédit dédiée à des banques commerciales de Maurice, des Comores, Seychelles, de Madagascar et du Mozambique, et assistance technique gratuite pour les banques et leurs clients, dans les domaines des économies d’énergie, des énergies renouvelables.
Puissance : 10 MW

3. ETHIOPIE : Projet de géothermie à Tendaho

Puissance : 12 MW

4. GHANA – CÔTE d’IVOIRE : Projet d’interconnexion

Construction d’une ligne de 300 km pour renforcer la stabilité du réseau d’Afrique de l’Ouest

5. MALI : renforcement du réseau électrique

Doublement de la ligne électrique 225 kV reliant la centrale hydroélectrique de Manantali à Bamako

6. BENIN : Centrale solaire de Defissol

Puissance : 25 MW

7. RWANDA : Electrification rurale

Rénovation d’une petite centrale hydroélectrique sur la rivière Mutobo
Puissance : 1 MW

8. NIGER : Centrale solaire d’Agadez

Puissance : 13 MW

9. NIGERIA : Centrale solaire de Bauchi au Nigeria

Puissance : 100 MW

10. AFRIQUE DE L’OUEST : Interconnexion « Dorsale Nord »

Construction de 875 km de lignes d’interconnexions entre le Nigeria, le Niger, le Bénin et le Burkina-Faso pour favoriser l’intégration régionale, l’amélioration de l’évacuation de l’énergie et l’électrification rurale.

11. Facilité de financement de projets d’énergies renouvelables « Climate Investor One »

Mécanisme d’appui au financement de projet qui permet de mobiliser des financements supplémentaires du secteur privé.

12. NIGER : Centrale solaire de Gourou-Banda

Puissance : 30 MW

13. GUINEE : Programme intégré d’électrification rurale à partir de micro-hydroélectricité

Quatre projets situés en Guinée Maritime, en Moyenne-Guinée, en Guinée Forestière et en Haute-Guinée : ces installations de production d’énergie ont vocation à alimenter des réseaux isolés, non interconnectés, de plusieurs milliers de personnes.
Ces aménagements permettront également de servir les besoins essentiels comme l’alimentation en eau potable, mais aussi les activités économiques comme l’irrigation pour l’agriculture et l’approvisionnement de sites industriels.
Puissance : 10 MW

14. TANZANIE : Projet hydroélectrique de Kakono

Projet de barrage au fil de l’eau sur la rivière Kagera
Puissance : 87 MW

15. TCHAD : Centrale solaire de Djermaya

Puissance : 30 MW

16. TANZANIE : Facilité de financement pour l’électrification rurale « ElectriFi »

Puissance : 5 MW

17. NIGERIA : Facilité de financement pour l’électrification rurale « ElectriFi »

Puissance : 0,6 MW (phase 1) puis 17,6 MW (phase 2)

18. AFRIQUE : Facilité d’accélération des EnR en Afrique (ARE Scale-Up)

Cette Facilité a pour objectif (i) d'améliorer le cadre institutionnel et réglementaire concernant la production d’ENR et l’accès et (ii) de préparer le financement d’un important portefeuille de projets (publics et privés) entrant dans le cadre de l’initiative AREI.
Puissance : 290 MW

19. REP. DEMOCRATIQUE DU CONGO, BURUNDI, RWANDA : Ruzizi III

Barrage hydroélectrique alimentant la Communauté économique des pays des grands lacs
Puissance : 147 MW

L’Initiative africaine pour les énergies renouvelables

Lors de la COP21, en présence du Président de la République française, les chefs d’État africains ont annoncé le lancement de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables avec pour objectif l’installation de 10 GW d’ici 2020 et de 300 GW d’ici 2030. 10 bailleurs (G7 et UE, Pays-Bas et Suède) se sont engagés à mobiliser 10 milliards de dollars d’ici 2020 pour contribuer à atteindre ces objectifs.

Le 20 septembre 2016, la Présidente de la COP21 a remis aux Nations unies un rapport sur cette initiative recensant 240 projets susceptibles de contribuer à l’installation de 45 GW de nouvelles capacités renouvelables installées. Ce rapport, qui a vocation à être un outil d’aide à la décision pour les porteurs de l’Initiative, a été établi sur la base de déplacements de la Présidente de la COP21 dans une vingtaine d’États africains, de rencontres avec les dirigeants du continent, et de contributions des pays africains.

Le Conseil d’administration de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, dont la première réunion s’est tenue le 29 janvier 2017 à Addis-Abeba, en marge du sommet de l’Union africaine, est composé du président de Guinée, coordinateur de l’Afrique pour les énergies renouvelables, représentant l’Afrique de l’Ouest, et président en exercice de l’Union africaine ; de la Présidente de la Commission de l’Union africaine, du Président de la Banque africaine de développement, de quatre représentants des régions d’Afrique, de la présidente de la CoP21 et du Commissaire européen à la coopération internationale et au développement.
Une Unité indépendante de mise en œuvre de l’Initiative est hébergée par la Banque africaine de développement.

Source : Communiqué Ministère de la Transition Ecologique

Voir la fiche de l'entreprise Ministère de la Transition Ecologique



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 
Napec
 
Napec
 
Napec
 

euro-énergie © Atémys 2021 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources