Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

octo.
23
2020
Chaleur renouvelable : à peine 20 % de la consommation de chaleur en 2019. La France n’est pas sur la bonne trajectoire pour atteindre ses objectifs en matière de neutralité carbone

Le CIBE, la FEDENE, le SER et UNICLIMA, avec la participation de l’ADEME, publient la quatrième édition du Panorama de la chaleur renouvelable et de récupération. A seulement une année de l’objectif que s’est fixé la France d’atteindre 33 % de chaleur renouvelable dans la consommation de chaleur en 2020, à travers le Plan National d’Action en faveur des énergies renouvelables, notre pays accentue encore son retard en la matière, n’ayant pas su mettre en œuvre les moyens nécessaires et adéquats à un développement accru de la production dans ce domaine.

Le Panorama confirme cette année encore l’écart considérable qui persiste entre les objectifs de la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte et la Programmation Pluriannuelle de l’Energie et la réalité sur le terrain. La progression de la part de chaleur renouvelable entre 2018 et 2019 n’est que de 0,9 point contre 1,2 point entre 2017 et 2018. En 2019, la chaleur renouvelable n’a représenté que 20,8 % (19,9 % en 2018) de notre consommation finale brute de chaleur. Pourtant, ce secteur constitue un enjeu majeur pour parvenir à la neutralité carbone en 2050 : la chaleur représente en effet un peu moins de 50 % de notre consommation énergétique et reste aujourd’hui très majoritairement produite par des énergies fossiles, émettrices de carbone et importées.

Les projets de chaleur renouvelable et de récupération, qui ont pour caractéristiques d’économiser ou de se substituer à des énergies fossiles importées, sont fondés sur des investissements, des emplois et des filières d’approvisionnement endogènes, valorisant au mieux les ressources énergétiques renouvelables et de récupération locale. Ils constituent en ce sens des leviers puissants et immédiats de relance économique des territoires et de croissance verte de notre pays.

Afin de combler ce retard et espérer respecter les objectifs que la France s’est fixés au niveau national, européen et international en matière de lutte contre le changement climatique, il est essentiel que l’État mobilise l’ensemble des leviers de développement de la production de chaleur renouvelable et de récupération : favoriser la pénétration de la chaleur et du froid renouvelables dans le bâtiment via notamment la Réglementation Environnementale 2020 « RE 2020 », renforcer et élargir le dispositif de soutien à la chaleur bas carbone (qui ajoute à l’aide à l’investissement du Fonds chaleur une aide au fonctionnement indispensable) à toutes les filières de production de chaleur et de froid renouvelables et de récupération et aux réseaux de chaleur et de froid, optimiser le fonctionnement de « MaPrimeRénov » notamment. Les conditions d’une reprise de la trajectoire de la Contribution Climat Energie, outil stratégique et fondamental permettant de redonner de la compétitivité aux filières thermiques renouvelables, devront être analysées.

Le bouquet chaleur renouvelable en 2019

En 2019, la consommation finale brute de chaleur a atteint 677 044 GWh dont 140 979 GWh de chaleur renouvelable.
Cette quatrième édition du Panorama observe une très légère augmentation de la consommation de thermique renouvelable en 2019, le chauffage au bois domestique demeurant le principal contributeur dans le secteur.
A noter que les pompes à chaleur aérothermiques, deuxième contributeur, progressent de manière notable en passant de 19 % à 22 % entre 2018 et 2019.

A propos du Comité Interprofessionnel du Bois Énergie

Le Comité Interprofessionnel du Bois Énergie (CIBE) rassemble les acteurs du chauffage collectif et industriel au bois, soit plus de 150 entreprises, maîtres d’ouvrage (publics et privés), organisations professionnelles dans la filière bois et le monde de l’énergie. Le CIBE coordonne et accompagne ces acteurs depuis 2006 pour professionnaliser les pratiques, établir les règles de l’art, former les professionnels et promouvoir les chaufferies de fortes à faibles puissances auprès des décideurs publics et privés.

A propos de la FEDENE

La FEDENE, Fédération des Services Energie Environnement, regroupe, à travers sept syndicats professionnels spécialisés par métier, 500 entreprises de services centrés sur l’efficacité énergétique, la performance des bâtiments, la production et la valorisation de la chaleur et de froid renouvelables et de récupération ainsi que le facility management et l’ingénierie de projets. Ces services répondent à deux enjeux majeurs de la transition énergétique : la réalisation d’économies d’énergies dans les bâtiments et le développement des énergies renouvelables et de récupération thermique. Les adhérents de la FEDENE proposent et mettent en œuvre des prestations sur mesure, fondées sur des engagements de performances réelles sur le long terme. Le chiffre d’affaires du secteur s’élève à 11 milliards d’euros, dont la moitié est réalisée en France par des entreprises de toute taille (TPE, PME, ETI, GE). Les adhérents emploient plus de 60 000 salariés et proposent des emplois non délocalisables.

A propos du Syndicat des énergies renouvelables

Le (SER) regroupe 400 adhérents, représentant un secteur générant plus de 150 000 emplois. Elle est l’organisation professionnelle qui rassemble les industriels de l’ensemble des filières énergies renouvelables : bois-énergie, biocarburants, éolien, énergies marines, gaz renouvelables, géothermie et pompes à chaleur, hydroélectricité, solaire et valorisation énergétique des déchets. Le SER a pour mission de défendre les droits et les intérêts de ses membres et de resserrer les liens qui les unissent, notamment pour développer la filière industrielle des énergies renouvelables en France et promouvoir la création d’emplois et de valeur ajoutée sur le territoire national.

A propos d'UNICLIMA

UNICLIMA est le syndicat professionnel des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques. Il rassemble 87 sociétés ou groupes qui réalisent un chiffre d’affaires de près de 6 milliards d’euros, dont 1,5 à l’export, pour près de 25 000 emplois en France. UNICLIMA représente les domaines d’activité suivants : la chaleur, y compris la chaleur renouvelable, la qualité de l’air et le froid, pour des applications dans les secteurs résidentiels, tertiaires et industriels.

Source : Communiqué Syndicat des Energies Renouvelables

Voir la fiche de l'entreprise Syndicat des Energies Renouvelables



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 
Napec
 
Bio360
 

euro-énergie © Atémys 2020 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources