Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

avri.
19
2013
Enquête : les certificats d'économies d'énergie, un dispositif incontournable

Le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) est aujourd'hui l’un des outils incontournables pour inciter et aider les particuliers à se lancer dans des travaux d'économies d'énergie chez eux, c'est ce que démontre une récente enquête de l’ADEME réalisée auprès de 4466 personnes :

- pour plus de 75% des ménages ayant réalisé des travaux d’économies d’énergie, la « prime CEE » a eu un effet incitatif
- 95% des ménages interrogés pensent avoir réduit leurs dépenses d’énergie ou l’ont déjà constaté
- 8,1 millions de tonnes de CO2 évitées depuis 2006 grâce aux CEE (période 2006-2011)
- 35 à 75% des ménages considèrent que l’information et les conseils reçus dans le cadre des CEE leur ont permis de choisir des travaux plus performants que prévus initialement
en moyenne, plus de la moitié des répondants ayant touché une prime CEE n’ont touché aucune autre aide
- 60% des répondants considèrent la recherche d’économies d’énergie comme la principale motivation pour réaliser des travaux, avant le remplacement d’un équipement ancien ou vétuste (40%) et l’amélioration du confort (25%)

Qu'est ce qu'un CEE ?

Depuis 2006, les fournisseurs d’énergie (les « obligés ») ont l’obligation de réaliser ou de faire réaliser des économies d’énergie, soit sur leurs propres installations, soit en incitant leurs clients à investir dans des équipements plus performants.

Chaque obligé a ainsi un objectif chiffré à atteindre : pour chaque kWh cumac économisé, il se voit délivrer par l’administration un CEE. S’il n’atteint pas son objectif, il s’acquitte d’une amende proportionnelle au nombre de kWh cumac manquants.

D’autres acteurs « éligibles » (collectivités, ANAH et bailleurs sociaux) peuvent également bénéficier de CEE s’ils réalisent des économies d’énergie ou incitent leurs clients / administrés à le faire. Ils peuvent dans ce cas revendre leurs CEE aux fournisseurs d’énergie.

Le dispositif fonctionne par périodes de trois ans avec des objectifs toujours plus ambitieux :

- 1ère période, mi 2006-mi 2009 : objectif de 54 TWh cumac
- transition, mi 2009-2010 : pas d’obligation
- 2ème période, 2011-2013 : objectif de 345 TWh cumac
- 3ème période, 2014-2016 : ...

Pour être plus efficace encore, l’ADEME recommande un renforcement du dispositif : les objectifs qui seront fixés pour la période 2014-2016 devront être toujours plus ambitieux pour contribuer à l’atteinte de l’objectif des 20% d’efficacité énergétique fixé à l’horizon 2020.

L’ADEME a estimé le potentiel d’économies d’énergie accessibles entre 2014 et 2016, évaluation qui permet d’envisager une obligation de 900 TWh cumac pour cette troisième période.

Méthodologie de l’enquête: l’ADEME s’est appuyée sur une collaboration avec cinq partenaires ayant accepté d’interroger leurs bénéficiaires (enquête internet ou téléphonique), à savoir : TOTAL, Economie d’Energie SAS (Auchan), COPEO, CertiNergy et SIPLEC (Leclerc). Au total, ce sont 4466 personnes qui ont été interrogées pour cette enquête.

Source : Communiqué Ademe

Voir la fiche de l'entreprise ADEME



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 
Napec
 

euro-énergie © Atémys 2021 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources