Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

mai
13
2016
Feu vert pour le futur atelier d'assemblage d'hydroliennes DCNS-OpenHydro

En avril 2014, l’ADEME lançait un Appel à Manifestation d’intérêt (AMI) pour la construction et l’installation de fermes hydroliennes pilotes dans le Raz Blanchard. Le groupement EDF EN / DCNS-OpenHydro a été l’un des deux lauréats* de cet AMI attribué en décembre 2014. Ce dernier prévoit l’installation de sept turbines d’une capacité de production de 14MW.

C’est dans ce cadre que PNA et ONEM ont mené des négociations avec DCNS-OpenHydro pour la réservation d’une emprise foncière (25 ha) permettant l’implantation de ce site industriel sur le port de Cherbourg, avec le soutien de la Région Normandie, du Département de la Manche et de la ville de Cherbourg en Cotentin.

La filiale de DCNS souhaite, en effet, construire rapidement l’atelier qui permettra de fabriquer, dans un premier temps les sept hydroliennes de la ferme pilote, à l’horizon 2018. Cet atelier a aussi vocation à produire, dans un second temps, les hydroliennes de la future ferme commerciale du Raz Blanchard et celles en projet à Aurigny.

Zoom sur le projet d’atelier d’assemblage

- D’une capacité maximale de vingt-cinq turbines par an, le futur atelier va permettre dans un premier temps d’assurer l’assemblage des turbines et, par la suite, celui des turbines des fermes pré-commerciales européennes.
- Il servira ensuite pour les fermes commerciales du Raz Blanchard et d’Aurigny, avec des travaux d’extension prévus qui permettront une augmentation de sa capacité pour une production de cinquante turbines par an.
- Cet atelier, dont le permis de construire sera déposé par la SHEMA au bénéfice de la filiale OpenHydro de DCNS en juin prochain, sera prêt en 2017.

« DCNS/OpenHydro est en pole position sur le marché prometteur de l’hydrolien et va réaliser deux « premières » mondiales en raccordant au réseau à l’été 2016 deux fermes expérimentales en France et au Canada. DCNS sera le moteur de la construction d’une filière industrielle de l’hydrolien, en France, dont Cherbourg sera le centre de gravité. Le projet Normandie Hydro sera la prochaine étape. Cette dynamique, démontrée par le soutien apporté aujourd’hui pour la réalisation de cet atelier d’assemblage, permet à la France et au Cotentin d’être leader du domaine. Il faut maintenant poursuivre, pour rester dans le peloton de tête, mettre en place des appels d’offre commerciaux au plus vite dans les deux prochaines années. » a déclaré Hervé GUILLOU, Président Directeur Général de DCNS.

Zoom sur le site de Cherbourg : un outil et des compétences uniques

C’est déjà à Cherbourg, sur son site historique, que DCNS avait choisi d’assembler le rotor (élément moteur de la turbine) des deux hydroliennes du projet démonstrateur de Paimpol Brehat.

L’implantation de cet atelier d’assemblage à Cherbourg, au plus près d’un des meilleurs sites hydrolien Européen, va permettre de poursuivre la montée en compétences des équipes cherbourgeoises et des industriels normands, qui ont déjà participé à l’assemblage du rotor des deux hydroliennes.

La filière de l’hydrolien sera créatrice de centaines d’emplois, à Cherbourg, au stade commercial pour l’assemblage et la maintenance des hydroliennes qui seront installées sur les fermes du Raz Blanchard et au large d’Aurigny. Sous réserve d’un appel d’offres gouvernemental, les premières fermes commerciales pourraient voir le jour à l’horizon 2020/2021, en France.

« Ce qui me plait dans ce projet, c’est à la fois son côté innovant et sa capacité à fédérer des savoir-faire normands. Plusieurs entreprises de larégion sont d’ores et déjà impliquées : Normetal, V1D2, UP5M, ESIM, NSB, Fit esic… Par exemple, certaines pièces stratégiques du dispositif de mise à l’eau de la turbine, ont été réalisées par Normétal, sur Cherbourg, permettant dès maintenant l’implication d’acteurs industriels locaux.

En signant cette autorisation de dépôt du permis de construire, nous franchissons donc une étape essentielle pour la construction de la filière EMR en Normandie dont ONEM, que je préside, a la responsabilité. C’est aussi la validation de notre stratégie portuaire définie et mise en œuvre par PNA. La Normandie a deux atouts majeurs sur ses principaux rivaux :

- un réseau électrique de forte puissance capable de transporter l’énergie produite vers les lieux de consommation
- des infrastructures portuaires capables de recevoir des colis très lourds à proximité immédiate du site énergétique : 100 ha entièrement dédiés aux EMR
Il est donc fondamental que la Normandie conserve son avantage, et la réalisation de l’usine DCNS / OpenHydro est un jalon essentiel.» a déclaré Hervé Morin, Président de la Région Normandie, de PNA et de ONEM.

* Le second lauréat de l’AMI est le groupement ENGIE / General Electric (4 turbines, pour 5.6MW installés).

A propos de PNA

Propriétaire et gestionnaire des ports de Caen-Ouistreham et Cherbourg, Ports Normands Associés ce sont :
- 4 000 emplois directs, indirects et induits
- 190 M€ investis en Normandie (2007-2016)
- 100 ha dédiés entièrement aux Energies Marines Renouvelables
- 5 millions de tonnes de marchandises par an
- 1,6 million de passagers transmanche par an
- 2 400 anneaux de plaisance
- ¼ du tonnage pêche déclaré en Normandie

PNA est l’alliance de la Région Normandie et des départements de la Manche et du Calvados, au service du développement économique de leur territoire.

A propos de NORMANDIE HYDRO

Le projet NORMANDIE HYDRO prévoit l’installation dans le Raz Blanchard d’une ferme pré-commerciale de sept hydroliennes. Les turbines, réalisées sur la base de la technologie développée depuis 2004 par OpenHydro (filiale de DCNS), auront une puissance unitaire de 2 MW. Ces hydroliennes seront connectées à une sous-station électrique sous-marine, elle-même raccordée au réseau terrestre par un seul câble d’export. Avec une mise en service prévue en 2018, cette ferme pilote sera exploitée par EDF Energies Nouvelles. Ces fermes pré-commerciales sont de vraies usines de production d’électricité qui pourront alimenter 13 000 habitants. On sort donc de l’étape de démonstration technologique pour entrer dans celle de la validation économique et du développement industriel. A terme, l’ambition de DCNS-OpenHydro est d’installer à Cherbourg les premières fermes commerciales d’hydroliennes qui pourraient voir le jour en France, à l’horizon 2020, sous réserve d’un appel d’offres du gouvernement. Le potentiel du Raz Blanchard est énorme. C’est là où l’on trouve l’un des courants les plus forts au monde, le second en Europe. La France et les iles anglo-normandes représentent un potentiel de 6,5GW. Le territoire normand détient l’un des premiers potentiels hydroliens mondial, exploitable commercialement du fait de la présence d’infrastructures portuaires capables de développer l’industrie lourde et d’un réseau électrique très puissant capable d’évacuer l’électricité depuis Raz Blanchard vers les lieux de consommation).

A propos d'’ONEM

Ouest Normandie Energies Marines est une société publique locale, née en 2012, dont les actionnaires sont le Région Normandie, le Département de la Manche et Cherbourg en Cotentin. ONEM structure et développe la filière des EMR en Normandie, en lien étroit avec les grands donneurs d’ordres et l’ensemble des acteurs du territoire, de la sous-traitance, de la recherche et de la formation. ONEM participe activement au développement des marchés EMR en intervenant dans les grands réseaux nationaux et internationaux des EMR.

La Normandie dispose d’atouts naturels, portuaires, scientifiques et humains propices au développement de l’éolien offshore et de l’hydrolien avec : 3 parcs élions offshore à Courseulles sur mer (450 MW), à Fécamp (498 MW) et Dieppe Le Tréport (496 MW) / Le 1er potentiel hydrolien mondial exploitable commercialement avec le Raz Blanchard (5 GW) / 5 grands ports industriels et logistiques : Cherbourg, Le Havre, Caen-Ouistreham, Dieppe et Fécamp/ Un réseau de recherche dédié aux EMR, GREENMAR, qui rassemble 21 laboratoires et centres de recherche. / 650 PME et PMI au service des EMR.

A propos de DCNS

DCNS est un leader mondial du naval de défense et un innovateur dans l’énergie. Entreprise de haute technologie et d’envergure internationale, DCNS répond aux besoins de ses clients grâce à ses savoir-faire exceptionnels, ses moyens industriels uniques et sa capacité à monter des partenariats stratégiques innovants. Le Groupe conçoit, réalise et maintient en service des sous-marins et des navires de surface. Il fournit également des services pour les chantiers et bases navals. Enfin, le Groupe propose un large panel de solutions dans les énergies marines renouvelables. Attentif aux enjeux de responsabilité sociale d’entreprise, DCNS est adhérant au Pacte Mondial des Nations Unies. Le Groupe réalise un chiffre d’affaires de 3,1 milliards d’euros et compte 13130 collaborateurs (données 2014).


Source : Communiqué Naval Group

Voir la fiche de l'entreprise Naval Group



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 
 



Vous devez avoir le plugin flash de Macromedia (Adobe) pour utiliser cette application
Vous pouvez télécharger la dernière version du plugin à cette adresse :
Get Flash
emploi-énergie

euro-énergie © Atémys 2018 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources