Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

aoû.
02
2013
Gazpar, le compteur communicant de GrDF : un outil au service des clients et de la maîtrise de l’énergie

Le 25 juillet, le ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et le ministre de l’Économie et des Finances ont demandé à GrDF de lancer le déploiement généralisé des Compteurs Communicants Gaz. Cette annonce intervient après les deux délibérations de la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) du 13 juin 2013 et confirme que le projet présenté par GrDF répond pleinement aux attentes des consommateurs en matière de qualité de facturation et de contribution à la maîtrise de l’énergie.

Gazpar est le nom du futur compteur communicant de GrDF, qui permettra aux 11 millions de clients gaz naturel, particuliers et professionnels, de bénéficier de données de consommations quotidiennes pour répondre à deux objectifs majeurs :
- l’amélioration de la qualité de la facturation et donc de la satisfaction des clients grâce à une facturation systématique sur index réel et à la suppression des estimations de consommations ;
- le développement de la Maîtrise de la Demande d’Énergie (MDE) grâce à la mise à disposition plus fréquente de données de consommations permettant une analyse, un conseil approprié et des actions concrètes.

Un projet construit en concertation avec l’ensemble des parties prenantes

Le projet Compteurs Communicants Gaz de GrDF est co-construit, depuis 2009, sous l’égide de la CRE, avec les autorités concédantes, les fournisseurs, les associations de consommateurs et l’ensemble des parties prenantes. Cette démarche de concertation, appuyée par des expérimentations techniques et des tests clients, a permis à GrDF de construire une solution simple, répondant aux attentes de l’ensemble des acteurs et économiquement viable. Le rapport de synthèse du comité de concertation présidé et organisé par la Direction Générale de l’Énergie et du Climat (DGEC) et réuni à trois reprises en mars 2013, a salué la concertation mise en oeuvre, jugée transparente et réelle. La consultation publique menée par la CRE sur le projet en avril et mai 2013, a confirmé l’intérêt des acteurs concernés pour le projet, les fonctionnalités et les modalités de déploiement présentées.

Les étapes du projet

Le 13 juin 2013, la CRE a pris deux délibérations :
- une délibération proposant l’approbation du lancement du déploiement généralisé du système de comptage évolué de GrDF.
- une délibération sur les orientations du cadre de régulation du système de comptage évolué de GrDF.
Le 25 juillet, le ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et le ministre de l’Économie et des Finances ont confirmé leur accord pour le lancement du déploiement généralisé du projet. La décision définitive sera prise dès confirmation des résultats des appels d’offres lancés par GrDF.
De nombreux travaux préparatoires restent à mener avant le déploiement opérationnel. Le planning actuel prévoit un démarrage du déploiement fin 2015 avec un pilote qui durera un an et concernera 150 000 compteurs. Le déploiement se poursuivra ensuite sur 6 ans, en parallèle sur l’ensemble des régions françaises, avec une montée en charge progressive, pour se terminer en 2022.

Un projet industriel porteur de bénéfices pour la collectivité

D’un point de vue technique, le projet compteurs communicants, c’est :
- le remplacement des 11 millions de compteurs de gaz existants par des compteurs équipés de modules radio ;
- la mise en oeuvre d’un réseau de communication sécurisé pour transporter les données jusqu’aux systèmes d’informations ;
- le développement des systèmes d’information de GrDF qui vont ainsi recevoir et traiter chaque jour 11 millions d’index de consommation, en garantissant des délais courts et une haute performance de l’ensemble de la chaîne.
Grâce à la mise en place de ce réseau fixe de communication radio entre le compteur et le système d’information de GrDF, différentes informations de consommations (mensuelles, quotidiennes, horaires) seront mises à disposition des fournisseurs puis des clients, permettant aux consommateurs d’agir sur leurs consommations d’énergie.
Ce projet est porteur de bénéfices pour la collectivité : les clients grâce à l’amélioration de la qualité de service et à la maîtrise des consommations ; les acteurs de la filière gaz par le développement de services innovants de diagnostic énergétique, d’alertes de consommations, de pilotage des différentes usages du gaz ; les collectivités pour cibler et vérifier les politiques énergétiques ; les bailleurs sociaux pour mieux prioriser leurs actions de rénovation ou leurs accompagnements de proximité ; les nombreuses entreprises mobilisées qui développent un réel savoir-faire français, potentiellement exportable.

Le coût du projet et son financement

Le cadre économique du projet est connu et transparent. Le coût du projet est d’un milliard d’euros environ, correspondant pour moitié au coût des matériels, pour un tiers au coût de la pose et pour le reste aux coûts de développement des systèmes d’information.
Comme l’a mis en évidence l’étude de la CRE, le projet est largement rentable pour la collectivité grâce aux baisses de consommations de gaz qu’il va permettre. L’hypothèse retenue, prudente, prévoit un gain de 1,5% sur la consommation totale. En Angleterre et en Irlande, des expérimentations démontrent des gains compris entre 2% et 3% pour des situations directement comparables à la France. De plus, les fournisseurs et sociétés de conseil en énergie interrogés lors de l’étude technico-économique sont convaincus que le déploiement des compteurs évolués permettra l’existence d’un réel marché de services de maîtrise de l’énergie.
Comme les autres investissements de GrDF, les compteurs Gazpar seront financés par le tarif d’acheminement sur le réseau de distribution payé par les fournisseurs de gaz à GrDF. L’impact sur le tarif d’acheminement est évalué à moins de 1,3% sur l’ensemble de la durée du projet. L’impact devrait donc être de l’ordre de 0,3% sur la facture finale d’un client moyen, le tarif d’acheminement représentant en effet 25% du total de cette facture, l’ensemble étant compensé pour le consommateur par la baisse de sa consommation liée à une meilleure maîtrise de sa demande.

A propos de GrDF
GrDF (Gaz Réseau Distribution France) est une filiale indépendante du groupe GDF SUEZ, née de la filialisation de la distribution de gaz naturel.
Principal opérateur du réseau de distribution de gaz naturel en France, avec 12 500 salariés, GrDF exploite le plus long réseau d’Europe : 194 600 km de canalisations.

Source : Communiqué GrDF

Voir la fiche de l'entreprise GRDF



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 



euro-énergie © Atémys 2022 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources