Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

déc.
12
2017
Les émetteurs industriels de 26 milliards d'euros de « Green bonds » s'engagent

À l’occasion du Climate Finance Day 2017 à Paris, neuf des principaux émetteurs industriels d’obligations vertes (EDF, Enel, ENGIE, Iberdrola, Icade, Paprec, SNCF Réseau, SSE and TenneT) se sont publiquement engagés à poursuivre le développement d’un des segments les plus dynamiques du financement durable d’aujourd’hui, à savoir le marché des obligations vertes.

Ces entreprises unissent ainsi leurs forces et s’engagent en faveur du marché des obligations vertes dans le cadre de leur stratégie, de leur politique de financement et de leur implication active dans le débat sur le reporting et le dialogue avec les investisseurs. Ce faisant, ils appellent également d’autres entreprises industrielles à envisager l’émission d’obligations vertes.

Les signataires s'engagent à être présent à long terme sur le marché, à placer les « green bonds » au coeur de leurs financements et de leurs métiers, et enfin à mettre en oeuvre des procédures de reporting rigoureuses.

Cette annonce faite le matin du « Climate Finance Day » et la veille du « One Planet Summit » à Paris, est un signal fort : les « green bonds » jouent et continueront de jouer un rôle majeur dans la finance. Elles contribueront à atteindre les objectifs fixés par l'Accord de Paris il y a deux ans.

Dix ans après la première émission d'obligations vertes, ce marché est devenu particulièrement dynamique. Et ce, grâce aux entreprises qui se sont engagées dans la lutte contre le changement climatique, à des actions croissantes dans les domaines de la protection environnementale, du transport et du bâtiment bas carbone et, plus globalement, de l’efficacité énergétique. A ce jour, les neuf entreprises ont émis au total 26 milliards d'euros d'obligations vertes, ce qui représente plus de 10% du total des obligations vertes en circulation.

Tirant parti de leur expérience, les signataires appellent d’autres entreprises industrielles à envisager l’émission d’obligations vertes, ce qui renforcerait encore davantage ce marché et son intérêt aux yeux des investisseurs soucieux du climat dont le nombre ne cesse de croitre.

Xavier Girre, Directeur Exécutif Groupe en charge de la Direction financière à EDF, a déclaré : « Depuis la première émission d’EDF en 2013, les obligations vertes sont devenues essentielles au financement des ambitions du groupe dans les énergies renouvelables. Par cette annonce commune, EDF renouvelle son engagement en tant qu’émetteur fréquent de green bonds visant les meilleurs standards, et en tant qu’acteur oeuvrant activement à la création de solutions de financement durables. »

Alberto De Paoli, Directeur Financier chez Enel, s’exprime en ces termes : « En tant que l’un des leaders de la transition énergétique, la position d’Enel se fonde en grande partie sur la façon dont le développement durable et l’innovation s’intègrent dans tous les aspects du plan industriel du Groupe, y compris sa stratégie financière. Les obligations vertes sont un instrument puissant de promotion et de soutien à la transition vers une économie bas carbone, et Enel va continuer à jouer un rôle primordial dans leur croissance et leur développement sur les marchés mondiaux des capitaux. »

Judith Hartmann, Directeur Général Adjoint en charge des Finances à ENGIE, annonce : « Avec 5,25 milliards d’euros d’obligations vertes émises depuis 2014, ENGIE s’engage plus que jamais en tant que leader dans la transition énergétique en soutenant activement le développement de la finance durable. En faisant converger la vision de long terme de l’entreprise et les objectifs des investisseurs en matière de développement durable, ENGIE considère les obligations vertes comme un levier essentiel pour façonner le monde de l’énergie de demain, qui sera bas carbone et socialement responsable. »

José Sainz Armada, Directeur Financier d’Iberdrola, assure pour sa part que : « Depuis qu’Iberdrola a intégré les objectifs de développement durable dans sa stratégie, l’entreprise est devenue le plus important émetteur européen d’obligations vertes, qui sont la source parfaite de financement long terme des projets en phase avec les principes de développement durable. Grâce à une certification indépendante et guidés par des principes éthiques, les investisseurs privés s’assurent que leurs fonds sont gérés dans une perspective durable avec l’application des critères sociaux les plus stricts. »

Victoire Aubry, Directrice Financière d’Icade, indique : « En tant qu’acteur impliqué dans les transitions environnementales, Icade vise à être pionnière de l'immobilier durable. Dans ce contexte, début septembre, Icade a émis avec succès son premier Green Bond pour un montant total de 600 millions d'euros. Ce financement vert s’inscrit parfaitement dans la politique RSE volontariste menée par l’entreprise à tous les niveaux ; il servira l’ambition d’Icade qui vise le leadership en matière de RSE dans le secteur immobilier. »

Charles‐Antoine Blanc, Directeur Financier du Groupe Paprec Group, indique : « Entreprise pleinement spécialisée dans les services environnementaux et plus spécifiquement dans le recyclage des déchets, notre Groupe a commencé à émettre des obligations vertes en 2015 pour un montant total de 705 millions d’euros. Ces obligations vertes ont stimulé notre développement et nos actions en matière de la politique RSE et par rapport aux principes d’émission d’obligations vertes. »

Hugues de Nicolay, Directeur Général Délégué – Finances & Achats – SNCF Réseau a dit : « Dans le cadre de la transition vers les transports économes en carbone, SNCF Réseau a décidé de placer les Green Bonds au coeur de sa stratégie de financement. Notre objectif est de devenir un leader sur le marché des obligations vertes pour un montant total de 2,65 milliards d'euros ‐ mais aussi en termes de normes de haut niveau. »

Gregor Alexander, Directeur Financier de SSE, a déclaré : « Nous sommes satisfaits de constater que notre émission d’obligations vertes en début d’année atteste de notre engagement vis‐à‐vis du développement durable et des principes de responsabilité appliqués par l’entreprise. Cela envoie un message clair et sans équivoque aux parties prenantes, selon lequel SSE appuie non seulement la transition vers un système énergétique bas carbone mais a également à coeur de voir s’établir à long terme une économie durable au Royaume‐Uni et en Irlande. »

Otto Jager, Directeur Financier de TenneT, a annoncé : « L’émission d’obligations vertes pour certaines activités ou projets est une première étape importante pour une entreprise dans sa responsabilisation vis‐à‐vis de son impact social et environnemental. Je pense qu’à l’avenir le bilan global de la gouvernance environnementale et sociale d’une entreprise sera un facteur tout aussi important que sa performance financière. »

Source : Communiqué ENGIE

Voir la fiche de l'entreprise ENGIE



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 



Vous devez avoir le plugin flash de Macromedia (Adobe) pour utiliser cette application
Vous pouvez télécharger la dernière version du plugin à cette adresse :
Get Flash
emploi-énergie

euro-énergie © Atémys 2019 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources