Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

mai
21
2021
McPhy présélectionne Belfort pour l’implantation de sa Gigafactory d’électrolyseurs

McPhy spécialiste des équipements de production et distribution d’hydrogène zéro-carbone (électrolyseurs et stations de recharge), annonce aujourd’hui avoir présélectionné le site de Belfort pour y construire sa Gigafactory d’électrolyseurs et fait le point sur l’anticipation de ses ventes au 1er semestre 2021.

Pascal Mauberger, Président de McPhy, déclare : « Nous sommes très heureux d’annoncer la présélection de Belfort, grande métropole industrielle française et européenne, pour entamer aujourd’hui le chemin de la construction d’une Gigafactory d’électrolyseurs alcalins. Cette future usine aura vocation à jouer un rôle majeur dans le passage à l’échelle industrielle de l’électrolyse, condition indispensable pour que l’hydrogène vert atteigne les objectifs de décarbonation fixés par le gouvernement français et les autorités européennes. Nous remercions tous les acteurs et partenaires qui nous accompagnent dans cette grande ambition, ainsi que les équipes McPhy. »

Le Groupe transformera l’avance qu’il détient dans l’électrolyse alcaline pressurisée, technologie mature et éprouvée pour les projets hydrogène de grande taille, en un avantage compétitif et industriel durable.

Laurent Carme, Directeur Général de McPhy, déclare : « La construction de notre Gigafactory revêt un caractère particulièrement stratégique dans la croissance de McPhy. Ce centre d’excellence dédié à l’industrialisation et la production en série nous donnera les moyens de nos ambitions technologiques et industrielles sur le segment des électrolyseurs. Le Groupe transformera l’avance qu’il détient dans l’électrolyse alcaline pressurisée, technologie mature et éprouvée pour les projets hydrogène de grande taille, en un avantage compétitif et industriel durable. »

Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance a indiqué : « Je me félicite de cette annonce par McPhy qui est une des premières Gigafactory dans le cadre de la Stratégie Nationale Hydrogène et concrétise la capacité de cette technologie nouvelle à être un vecteur de croissance et de développement industriel pour nos territoires. Le choix de Belfort conforte l’écosystème de la Vallée de l’Energie et illustre pleinement l’attractivité pour les porteurs de projets du Nord Franche-Comté. Il témoigne également de notre engagement, aux côtés de la filière, pour la diversification de l’activité du territoire et pour le conforter comme un des pôles européens en matière d’ingénierie de la transition énergétique. »

Agnès Pannier-Runacher, Ministre déléguée chargée de l’Industrie déclare : « La décision du Conseil d’Administration de McPhy est un nouveau témoignage de l’émergence d’une véritable filière française de l’hydrogène qui maîtrise toutes les briques technologiques pour produire et utiliser de l’hydrogène bas carbone. Cette approche, qui vise à conforter notre résilience énergétique et économique, mobilise tous nos savoir-faire en matière d’ingénierie de l’énergie. Nous allons poursuivre cet effort et veiller à ce que le développement des usages de l’hydrogène décarboné et l’industrialisation des offres progressent de concert. »

Gigafactory McPhy : un outil stratégique pour le déploiement industriel de la production en série d’électrolyseurs de nouvelle génération

La Gigafactory McPhy est un outil stratégique pour répondre aux enjeux de compétitivité, à travers le renforcement et la pérennisation de la position de leader de McPhy sur le marché des électrolyseurs alcalins et la matérialisation d’économies d’échelle permettant de diminuer drastiquement le coût de l’hydrogène vert produit par électrolyse par rapport aux énergies carbonées.

Ce projet allie le développement d’électrolyseurs de nouvelle génération et le déploiement industriel de leur production en série, et s’inscrit dans le cadre de l’IPCEI hydrogène. McPhy a déposé un dossier (1) dans le cadre de ce financement européen qui vise à soutenir la R&D et l’industrialisation, notamment, de la brique technologique « électrolyse » pour accélérer le développement de la filière et la compétitivité de l’hydrogène décarboné.

Site de Belfort : la réponse privilégiée à un cahier des charges exigeant

La présélection du site de Belfort constitue une étape importante pour répondre à la croissance annoncée des marchés de McPhy. Le site de Belfort, orienté sur l’industrie « haute technologie », a été présélectionné pour sa capacité à répondre aux problématiques clés posées par le passage à l’échelle industrielle des électrolyseurs :

  - Structuration préalable d’un écosystème industriel, de recherche et développement, dédié à l’innovation et à l’hydrogène, et existence de partenaires potentiels au sein de la filière ;
  - Bassin d’emplois industriels et environnement attractif ;
  - Localisation géographique au sein d’un carrefour de l’Europe, facilitant les interactions avec les autres sites McPhy, mais également les activités d’approvisionnement et livraison ;
  - Support des parties prenantes publiques avec des mesures d’accompagnement sur les aspects tant économiques, techniques ou fonctionnels qu’administratifs pour faciliter la gestion et le déploiement du projet.

La confirmation de cette présélection et la décision finale d’investissement par McPhy devraient intervenir d’ici fin 2021 après la finalisation des études préliminaires, l’obtention des autorisations administratives, et sous réserve notamment de l’obtention des financements nécessaires, dont ceux sollicités dans le cadre du processus IPCEI.

L’objectif est de débuter la production au cours du 1er semestre 2024 avec une montée en charge progressive jusqu’à atteindre une capacité de 1 GW par an.

La construction de cette nouvelle infrastructure industrielle représenterait un investissement de 30 à 40 M€. Elle conduirait à la création, à pleine charge, de plus de 500 emplois McPhy, dont environ 400 en France, et une centaine en Allemagne et Italie. S’y ajouteraient plusieurs centaines d’emplois indirects en France et en Europe.
Fort de cet investissement majeur dans son outil industriel, McPhy disposerait d’une capacité annuelle totale de production équivalente à 1,3 GW (2), en phase avec les perspectives de croissance des marchés de l’hydrogène vert, notamment celui de l’industrie lourde.

Dans l’attente du démarrage de sa Gigafactory, McPhy s’appuiera sur son dispositif industriel actuel, dimensionné pour la demande actuelle et encore extensible pour répondre à la forte progression du portefeuille d’opportunités, avec notamment les sites de San Miniato et de Wildau dédiés aux électrolyseurs.

Un marché qui reste très porteur, mais une matérialisation plus lente des ventes au 1er semestre

En dépit d’un marché qui reste très porteur, McPhy constate que les prises de commandes fermes et l’exécution des projets tardent à se matérialiser compte tenu notamment du contexte sanitaire mondial et des restrictions y afférentes, et de l’attentisme de certains acteurs économiques dépendant de mécanismes de financement publics. En conséquence, McPhy anticipe une croissance limitée du chiffre d’affaires au 1er semestre. A moyen et long terme, McPhy entend profiter de son avance technologique pour tirer parti du potentiel de développement de la technologie hydrogène zéro-carbone.

(1) La confirmation de cette présélection et la décision finale d’investissement par McPhy devraient intervenir d’ici fin 2021, après la finalisation des études préliminaires, l’obtention des autorisations administratives, et sous réserve notamment de l’obtention des financements nécessaires, dont ceux sollicités dans le cadre du processus IPCEI. Pour rappel, l’IPCEI (« Important Projects of Common European Interest » ou PIIEC « Projets Importants d’Intérêt Européen Commun ») est un système de financement qui permet de soutenir des projets jugés essentiels pour la compétitivité de l’Europe, autorisant les Etats membres à financer des initiatives au-delà des limites habituellement fixées par la réglementation européenne. Un IPCEI Hydrogène a été lancé le 17 décembre 2020.
(2) Capacité annuelle de production du site de Belfort de 1 GW, additionnelle aux 300 MW de capacité de production du site de McPhy à San Miniato en Italie.

A propos de McPhy

Spécialiste des équipements de production et distribution d’hydrogène, McPhy (Euronext Paris Compartiment C : MCPHY, FR0011742329) contribue au déploiement mondial de l’hydrogène zéro-carbone comme solution pour la transition énergétique.

Fort de sa gamme complète dédiée aux secteurs de l’industrie, la mobilité et l’énergie, McPhy offre à ses clients des solutions clés en main adaptées à leurs applications d’approvisionnement en matière première industrielle, de recharge de véhicules électriques à pile à combustible ou encore de stockage et valorisation des surplus d’électricité d’origine renouvelable.

Concepteur, fabricant et intégrateur d’équipements hydrogène depuis 2008, McPhy dispose de trois centres de développement, ingénierie et production en Europe (France, Italie, Allemagne). Ses filiales à l’international assurent une large couverture commerciale à ses solutions hydrogène innovantes.

McPhy est coté sur Euronext Paris (compartiment C, code ISIN : FR0011742329, code mnémonique : MCPHY).


Source : Communiqué McPhy

Voir la fiche de l'entreprise McPhy



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 
Napec
 
Napec
 
Napec
 

euro-énergie © Atémys 2021 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources