Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

fév.
22
2022
Présidentielles 2022 : Encouragé par l'opinion, le SER propose des mesures pour accélérer la transition énergétique en Bretagne

Dans la perspective d'un quinquennat décisif pour la transition énergétique, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) révèle les résultats d’un sondage mené par l’Ifop auprès des habitants de la région Bretagne. Cette enquête, qui vise à mieux comprendre leurs attentes en matière de transition énergétique, témoigne de leur soutien massif au développement de l’ensemble des renouvelables sur leur territoire. Une confiance davantage marquée dans la région que dans l’ensemble de la population française.

L’urgence climatique impose en effet de mettre en place un véritable plan de bataille pour respecter la trajectoire fixée par l'accord de Paris. Les mesures transversales et sectorielles détaillées par le SER dans le second volet de son Livre Blanc 2022 permettraient ainsi de répondre à ces objectifs de décarbonation tout en pérennisant des industries créatrices d’emploi et d’économie durable dans les territoires. A l’heure de la révélation des programmes des candidats à la Présidentielle, le SER souhaite porter ses propositions auprès de l’ensemble des acteurs de la campagne et partager l’énergie d’un nouvel élan pour la France, et la Bretagne.

Les énergies renouvelables en Bretagne, un atout indéniable pour la région

Les énergies renouvelables en Bretagne ont généré en 2019 plus de 645 millions d’euros en valeur ajoutée nette et représentent près de 7 000 emplois, un chiffre qui devrait doubler d’ici dix ans.

Leur contribution au PIB français devrait atteindre le milliard d’euros en 2028, notamment grâce au dynamisme de la filière Bois-énergie qui reste dominante dans la région en matière de création d’emplois et de valeur ajoutée nette.

Alors que la Bretagne est la première région qui accueillera un parc commercial d’éoliennes en mer flottantes, cette filière n’est pas en reste. Elle sera la seconde filière la plus créatrice d’emplois d’ici 2028 et devrait voir sa valeur ajoutée tripler au même horizon.

Un soutien fort et consensuel des habitants bretons aux énergies renouvelables

Plus de sept bretons sur dix (71%) considèrent que la lutte contre le réchauffement climatique doit constituer un enjeu prioritaire de la prochaine élection présidentielle et 62% estiment que la transition énergétique ne va pas assez vite dans le pays. Dans ce contexte, les énergies renouvelables apparaissent comme un levier indispensable de la transition énergétique et de la lutte contre le réchauffement climatique et font l’objet de fortes attentes dans la perspective du prochain quinquennat : 88% des Bretons souhaitent que le futur président, « quel qu’il soit », encourage le développement des énergies renouvelables en France, dont 47% « beaucoup plus ».

Pour accélérer la transition énergétique, les Bretons font en effet majoritairement confiance au renouvelable. 91% d’entre eux (+4 points par rapport à la moyenne de l’ensemble des Français) jugent « utile » d’amplifier leur développement pour lutter contre le réchauffement climatique. Les énergies renouvelables sont également positivement perçues pour leurs effets sur l’emploi et leurs capacités à renforcer l’indépendance de la France par près de neuf Bretons sur dix, de manière encore plus élevée que ce qui est constaté sur l’ensemble de la population française (+7 points sur l’emploi, + 6 sur l’indépendance énergétique du pays).

Toutes les sources d’énergie renouvelables sur lesquelles ont été interrogés les Bretons bénéficient d’une bonne image, rassemblant entre 63% et 90% des interrogés. Ce choix se retrouve également dans les préférences locales, les Bretons se montrant en effet majoritairement favorables pour l’avenir au développement des énergies renouvelables sur leur territoire :

   - 90% approuvent le développement de l’hydro-électricité et de la géothermie en Bretagne ;
   - 87% sont favorables au développement de l’énergie solaire en Bretagne ;
   - 81% soutiennent le développement de la méthanisation en Bretagne ;
   - 78% sont favorables au développement de cultures agricoles pour produire des bio-carburants en Bretagne ;
   - 65% approuvent le développement de l’éolien terrestre, 63% celui de l’éolien en mer en Bretagne.

Le programme du SER pour la transition énergétique

L’Ademe et le gestionnaire du Réseau de transport d’électricité français (RTE) l’ont désormais rappelé : pour garantir notre sécurité d’approvisionnement et permettre à la France d’atteindre la neutralité carbone en 2050, près de 75% de notre consommation d’énergie devra être satisfaite par des énergies renouvelables à cet horizon. Un projet qui nécessite d’agir aux niveaux international et européen mais aussi à l’échelle des territoires. En première ligne pour planifier et participer à la concertation autour des projets d’énergies renouvelables, ils en sont les acteurs majeurs mais aussi les premiers bénéficiaires d’un point de vue socio-économique.

Pour Jean-Louis Bal, Président du SER : « Pour être au rendez-vous en 2050, la France doit dès à présent passer à la vitesse supérieure en matière de renouvelables. C’est aussi un enjeu de responsabilité et de crédibilité par rapport aux jeunes générations, qui attendent une mobilisation forte de toutes les parties-prenantes. Dans ce contexte, les candidats doivent se saisir des outils déjà existants et être en capacité d’en faire émerger de nouveaux pour accélérer et accompagner le formidable projet rassembleur qu’est la transition énergétique ».

Les clés pour déployer nos énergies dans les filières renouvelables

Après avoir livré une vision de ce que la France peut retirer du développement massif des renouvelables, le second
volet du Livre blanc du SER présente une série de 10 mesures transversales et concrètes pour passer à l’action dans
le cadre du quinquennat à venir :

01. Un « Fonds social pour le climat » pour accompagner les plus vulnérables et permettre une transition énergétique pour tous.
02. Un « Parcours renouvelable » pour décrocher un emploi dans la transition énergétique.
03. Une « étude d’impact climatique » sous l’autorité du Premier ministre pour une meilleure cohérence des politiques publiques.
04. Une ambition énergétique cohérente avec celle de l’Union Européenne et assise sur une fiscalité allégée pour les énergies renouvelables.
05. Un nouveau programme industriel « France Renouvelables » pour renforcer la souveraineté de la France dans les technologies stratégiques de la transition énergétique.
06. Un pacte « Investir en confiance » pour renouveler les modes de financement des énergies renouvelables.
07. Un programme national de sortie des énergies fossiles dans les secteurs encore dépendants.
08. Un renforcement des ressources humaines et des capacités de pilotage de la politique de développement des énergies renouvelables pour respecter les objectifs fixés.
09. Un programme national d’information sur les énergies renouvelables pour un débat éclairé et fondé sur des faits.
10. Une France exemplaire en Europe et dans le monde pour se positionner comme une nation leader de la transition énergétique.

En complément de ces propositions, près de 50 mesures sectorielles ont été élaborées afin de répondre aux enjeux des 12 filières du renouvelable français et ainsi générer des retombées environnementales et économiques significatives.

A propos du Syndicat des énergies renouvelables

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) regroupe 450 adhérents, représentant un secteur générant plus de 150 000 emplois. Elle est l’organisation professionnelle qui rassemble les industriels de l’ensemble des filières énergies renouvelables : bois-énergie, biocarburants, éolien, énergies marines, gaz renouvelables, géothermie et pompes à chaleur, hydroélectricité, solaire et valorisation énergétique des déchets. Le SER a pour mission de défendre les droits et les intérêts de ses membres et de resserrer les liens qui les unissent, notamment pour développer la filière industrielle des énergies renouvelables en France et promouvoir la création d’emplois et de valeur ajoutée sur le territoire national.


Source : Communiqué Syndicat des Energies Renouvelables

Voir la fiche de l'entreprise Syndicat des Energies Renouvelables



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 

euro-énergie © Atémys 2022 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources