Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

juil.
13
2018
Révision en cours dans les centrales de Doel 3 et Tihange 3 : réaction d’Electrabel

Electrabel souhaite informer de façon transparente sur les révisions en cours dans ses unités de Doel et Tihange.

Pour Doel 3, lors d’inspections durant l’arrêt planifié du réacteur, les équipes d’Electrabel ont détecté que le plafond en béton du bâtiment annexé au bâtiment réacteur devait être réparé. Ce bâtiment abrite des systèmes de secours de 2ème niveau utilisés uniquement en cas de problème avec les systèmes de 1er niveau. Les analyses ont démontré que, dans ces installations situées dans la partie non nucléaire, l’état du béton peut être fragilisé par des conditions chaudes et humides. Or, les exigences de sûreté prévoient notamment que ces bâtiments bunkerisés doivent résister à un évènement externe, tel une chute d’avion. Les actions nécessaires sont en cours et le redémarrage de Doel 3 est prévu le 1er août.

Depuis les constats faits à Doel 3, Electrabel a lancé un programme préventif d’inspections et de travaux de réparation sur les autres unités.

Les unités de Doel 1, Doel 2 et Tihange 1 ont un design différent de celui des autres unités. La question du béton ne s’y pose pas.

A Tihange 3, la révision planifiée est en cours. En avril 2018, Electrabel a également constaté une dégradation du béton au niveau des plafonds des locaux abritant les buses de sortie des soupapes d’échappements vapeurs. Un programme de réparations a directement été mis sur pied.

Lors des inspections, les équipes ont procédé au décapage des zones endommagées. Ce décapage a fait apparaître des anomalies au niveau des armatures du béton armé présentes depuis la construction du bâtiment. Il apparait que des éléments de renfort de la dalle de béton au plafond ne sont pas positionnés strictement comme sur les plans. Vraisemblablement, ces épingles ont bougé au moment où le béton a été coulé dans la période de construction.

Les ingénieurs d’Electrabel travaillent en ce moment aux analyses et aux calculs sous le contrôle d’experts indépendants. Ces calculs doivent déterminer l’impact du positionnement non conforme des épingles au plan de construction en cas d’évènement externe tel qu’une chute d’avion. Ce dossier sera ensuite remis à l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire qui prendra position.Les analyses sont en cours et aucune conclusion ne peut être faite à ce stade.

Electrabel rappelle que la sûreté nucléaire est sa priorité absolue. Le design des centrales belges a été qualifié de particulièrement robuste lors des stress tests européens. Les marges qui ont été appliquées lors de la construction des unités sont qui plus est plus importantes que dans les pays avoisinants. En cas de doute, l’exploitant met directement à l’arrêt l’unité et le redémarrage doit être autorisé par l’AFCN.

À propos d’ENGIE Electrabel

ENGIE Electrabel est une entreprise du Groupe ENGIE, un leader mondial dans le domaine de l’énergie. ENGIE Electrabel est leader de son marché en Belgique, où l’entreprise produit de l’électricité et vend de l’électricité, du gaz naturel et des services relatifs à l’énergie. Elle propose à ses 2,73 millions de clients résidentiels, professionnels et industriels des solutions innovantes à valeur ajoutée et des services sur mesure dans le domaine énergétique.
ENGIE Electrabel dispose en Belgique d’un parc de production diversifié et flexible de 9.600 MW, installé à proximité de ses clients. L’électricité y est produite à l’aide d’énergies renouvelables, de gaz et d’énergie nucléaire. Grâce à ce mix énergétique, le parc de production d’ENGIE Electrabel compte parmi les moins polluants d’Europe : son niveau d’émissions de CO2 est d’environ 50% inférieur à la moyenne européenne.
L’entreprise est le plus grand producteur d’électricité verte du pays, avec une capacité en énergie renouvelable de 567 MW (dont 273,5 MW en capacité éolienne). ENGIE Electrabel emploie 4.400 personnes, ce qui en fait l’un des plus grands employeurs eu Belgique. Solidement ancrée en Belgique depuis plus d’un siècle, l’entreprise assume pleinement ses responsabilités sociales, notamment vis-à-vis des groupes défavorisés.


Source : Communiqué ENGIE Electrobel



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 
Napec
 

euro-énergie © Atémys 2021 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources