Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news      interviews   

juin
30
2015
Siemens et Esvagt baptisent les premiers navires de maintenance offshore du secteur éolien

En présence de représentants du gouvernement et des autorités régionales, de clients et d’invités spéciaux, Siemens a célébré cette semaine le baptême des tout premiers navires de maintenance (SOV) conçus spécialement pour l’éolien offshore. Les baptêmes, qui ont été organisés en collaboration avec Esvagt A/S, propriétaire des deux navires, se sont déroulés en Allemagne, à Rostock et à Hambourg.

Siemens, leader mondial en matière de production d’énergie éolienne en mer et de maintenance d’éoliennes, est le premier acteur du secteur à concevoir et commander ce nouveau type de navire, développé spécifiquement pour l’entretien et la maintenance des parcs éoliens éloignés.

Intégrés à la stratégie de logistique offshore sur mesure de Siemens, fondée sur des systèmes avancés d’analyse de données et des programmes de maintenance prévisionnelle, les navires de maintenance sont conçus pour garantir aux clients de Siemens une plus grande disponibilité de leurs éoliennes, et donc un meilleur rendement, contribuant à réduire les coûts liés à la production d’énergie éolienne.

Le 23 juin à Rostock, l’Esvagt Froude a été le premier navire baptisé. Il sera mis en service pour les opérations d’entretien et de maintenance du parc éolien Baltic II d’EnBW, en mer Baltique. Le 25 juin, l’Esvagt Faraday a été baptisé à Hambourg. Ce navire est affecté à la maintenance du parc éolien de Butendiek exploité par wpd, en mer du Nord.

« La part de l’électricité issue de l’énergie éolienne qui sera raccordée au réseau à court et moyen termes est amenée à croître de manière significative. Siemens entend donc faire œuvre de pionnier en proposant de nouvelles technologies et de nouvelles stratégies de maintenance pour assurer la compétitivité de l’énergie éolienne en termes de coût du cycle de vie », a déclaré Randy Zwirn, CEO de Siemens Power Generation Services. « Ces nouveaux navires de maintenance offshore sont un élément clé de notre logistique de services offshore qui permettra de garantir une maintenance ciblée, efficace et sûre de l’éolien en mer. Nous nous félicitons que les énergéticiens EnBW et wpd aient reconnu l’intérêt de ces nouveaux navires de maintenance en les intégrant dans leur stratégie d’optimisation des investissements dans les parcs éoliens. »

« Nous sommes très heureux que Siemens nous ait choisis comme partenaires pour la maintenance des parcs éoliens en mer de Butendiek et Baltic II. Nous sommes fiers d’avoir obtenu cette opportunité de développer le premier navire conçu spécifiquement pour la maintenance offshore, qui pourra servir les ambitions de Siemens en matière d’énergie éolienne du futur », a déclaré Soeren Noergaard Thomsen, Directeur général d’ESVAGT.

Affrétés par Siemens et conçus en étroite collaboration avec le département Maritime and Aviation Solutions de Siemens, les navires vont révolutionner la maintenance éolienne offshore en améliorant la productivité, la réactivité et la sécurité. Ainsi par exemple, les nouveaux dispositifs de sécurité des passerelles permettent l’accès aux turbines malgré des hauteurs de vague importantes (jusqu’à 2,5 m contre 1,5 m avec les navires de transport d’équipes de maintenance classiques).

Les parcs éoliens de nouvelle génération étant toujours plus éloignés en mer, la planification d’une maintenance intelligente et prévisionnelle s’impose comme une nécessité. Il importe de pouvoir garantir des services de maintenance sûrs dans des conditions météorologiques difficiles, notamment en hiver, quand le rendement est plus élevé. Fort de plusieurs décennies d’expérience dans le domaine de l’éolien offshore, Siemens a commencé à explorer de nouvelles stratégies de maintenance offshore en associant navires de maintenance offshore, navires de transport classiques, hélicoptères, plateformes de déchargement pour hélicoptères et navires auto-élévateurs en fonction des besoins spécifiques de chaque site.

L’un des piliers de cette approche est le service avancé de diagnostic et de surveillance à distance de Siemens, qui permet de résoudre à distance jusqu’à 85 % des anomalies détectées. Lorsque l’intervention d’un opérateur est requise, les ingénieurs Siemens sont en mesure d’analyser les données recueillies afin de prévoir précisément les réparations à apporter avant que l’anomalie ne s’aggrave, et de prendre les mesures préventives qui s’imposent. Siemens peut ainsi évaluer les ressources nécessaires pour une maintenance précise et efficace tout en optimisant la logistique et la planification des interventions.

Jusqu’à 40 techniciens Siemens pourront vivre et travailler plusieurs semaines consécutives à proximité des parcs éoliens sur les navires de maintenance offshore, équipés de grands espaces de stockage pour les pièces détachées et de quartiers de vie confortables. Le temps de transport jusqu’aux éoliennes en sera considérablement réduit et le temps de travail effectif des techniciens sur l’éolienne pourra être augmenté de 50 % par rapport aux navires de transport classiques. Le système de passerelle hydraulique du navire de maintenance, développé par l’entreprise néerlandaise Ampelmann, est doté de détecteurs de mouvement, ce qui permet aux techniciens d’accéder aux éoliennes en toute sécurité durant un intervalle de temps plus long et malgré des hauteurs de vague plus importantes. Le navire de maintenance offshore peut rester sur place plusieurs semaines consécutives et ne devra rentrer au port que pour le ravitaillement en carburant, consommables et pièces détachées.

Siemens n’est pas seulement l’utilisateur final des navires de maintenance éolienne offshore. Siemens a également fourni à Esvagt A/S deux systèmes embarqués sur le navire. Le système de propulsion Siemens BlueDrive™ permet de réduire les émissions de CO2 et la consommation de carburant, tandis que le système de passerelle sécurisé Ampelmann intègre des composants hydrauliques Siemens.

En janvier, Siemens a annoncé la signature de contrats d’affrètement avec l’armateur Bernhard Schulte pour deux navires de type Ulstein SX175 conçus spécifiquement pour les opérations d’entretien et de maintenance à long terme des parcs éoliens offshore de Gemini et Sandbank/Dan Tysk, en mer du Nord.

Siemens, qui assure aujourd’hui l’entretien et la maintenance de plus de 1 400 éoliennes en mer, pour une puissance cumulée de plus de 4,8 GW, est la seule entreprise à offrir des solutions sur l’ensemble de la chaîne de création de valeur : éoliennes, raccordement au réseau, installation, mise en service, maintenance, formation et services de financement.

A propos de Siemens

Siemens AG (Berlin et Munich) est un groupe international, leader dans le secteur de la haute technologie, synonyme depuis plus de 165 ans, de performance technique, d’innovation, de qualité, de fiabilité et de présence globale. Actif dans plus de 200 pays, Siemens opère principalement dans les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la digitalisation. Siemens compte parmi les principaux fournisseurs au monde de technologies à haute efficacité énergétique, qui contribuent à préserver les ressources naturelles. L’entreprise est leader mondial dans la construction d’éoliennes en mer, l’un des principaux constructeurs de turbines à gaz et à vapeur pour la production d’énergie, un acteur majeur du transport d’énergie, mais aussi un pionnier des solutions d’infrastructures, des équipements d’automatisme, des systèmes d’entraînement et des solutions logicielles dédiées à l’industrie. En outre, l’entreprise est un acteur de premier plan de l’imagerie médicale, qu’il s’agisse de scanographie ou d’imagerie par résonance magnétique, ainsi que du diagnostic de laboratoire et des systèmes d’information dédiés au secteur médical. Au 30 septembre 2014, date de clôture du dernier exercice, Siemens a enregistré, au titre de ses activités poursuivies, un chiffre d’affaires de 71,9 milliards d’euros pour un bénéfice après impôts de 5,5 milliards d’euros. Fin septembre 2014, l’entreprise comptait un effectif mondial de près de 343 000 salariés.


Source : Communiqué Siemens

Voir la fiche de l'entreprise SIEMENS



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
 
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 

euro-énergie © Atémys 2024 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources