Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news      interviews   

juin
20
2016
Siemens et Gamesa annoncent la fusion de leurs activités éoliennes pour créer un acteur majeur dans ce secteur

- Des accords à caractère juridiquement contraignant ont été signés en vue de la fusion des activités éoliennes de Siemens et de Gamesa.
- Les deux entreprises ont des marchés, des produits et des technologies parfaitement complémentaires, ce qui permettra de créer une importante valeur pour les clients comme pour les actionnaires.
- Siemens détiendra une participation de 59 % dans la nouvelle entité issue de la fusion, qui sera intégrée au périmètre de consolidation du groupe ; les actionnaires actuels de Gamesa détiendront 41 % du capital.
- Les actionnaires de Gamesa recevront un paiement en numéraire à hauteur de 3,75 euros par action versé par Siemens.
- Des synergies de quelque 230 millions d’euros par an sur le résultat d’exploitation (EBIT) sont attendues.
- La nouvelle entreprise sera domiciliée et aura son siège social en Espagne et restera cotée en Espagne ; le siège de l’activité onshore sera domicilié en Espagne et celui de l’activité offshore en Allemagne et au Danemark.
- La nouvelle entité issue de la fusion des deux activités conservera sa solide présence sur ses marchés.

Siemens et Gamesa ont signé des accords à caractère juridiquement contraignant portant sur la fusion de l’activité éolienne de Siemens, services éoliens inclus, avec la société Gamesa en vue de créer un nouveau leader mondial des turbines éoliennes. Siemens recevra des actions nouvellement émises de la société issue de la fusion et détiendra 59 % du capital social, tandis que les actionnaires actuels de Gamesa en détiendront 41 %. Dans le cadre de la fusion, Siemens versera un paiement en numéraire à hauteur de 3,75 euros par action, qui sera distribué aux actionnaires de Gamesa (en dehors de Siemens) à la suite immédiate de l’achèvement de la fusion (réduit, le cas échéant, du montant de dividende ordinaire distribué jusqu’à l’achèvement de la fusion). Le paiement en numéraire représente 26 % du cours de clôture non affecté de Gamesa en date du 28 janvier 2016.

Par ailleurs, Gamesa et Areva ont conclu des accords contractuels qui prévoient qu’Areva renonce aux limitations contractuelles stipulées dans la co-entreprise éolienne offshore de Gamesa et d’Areva, Adwen, simplifiant ainsi la fusion entre Gamesa et Siemens. Dans le cadre de ces accords contractuels, Gamesa -en accord avec Siemens- octroie à Areva une option de vente pour sa participation à hauteur de 50 % dans Adwen et une option d’achat pour la participation de Gamesa à hauteur de 50 % dans cette même co-entreprise. Ces deux options expirent au-delà d’un délai de trois mois. Areva a également le droit de céder à un tiers 100 % d’Adwen par le biais d’une clause de sortie forcée de Gamesa (drag along).

Sur une base pro forma (états financiers pro forma établis sur les 12 derniers mois jusqu’à mars 2016), la nouvelle société, qui sera consolidée dans les états financiers de Siemens, devrait disposer d’une capacité installée de 69 GW dans le monde, d’un carnet de commandes de quelque 20 milliards d’euros, d’un chiffre d’affaires de 9,3 milliards d’euros et d’un EBIT ajusté de 839 millions d’euros. La nouvelle entité sera domiciliée et aura son siège social en Espagne et restera cotée à la bourse espagnole. Le siège de l’activité éolienne onshore sera également établi en Espagne, alors que les sièges de l’activité éolienne offshore seront établis à Hambourg (Allemagne) et Vejle (Danemark).

L’implantation des deux entreprises sur le marché mondial, leur portefeuille de produits et leurs technologies se complètent parfaitement. La nouvelle entité opérera ainsi dans l’ensemble des principales régions du monde et disposera d’un réseau de production international. Siemens Wind Power est solidement implanté en Amérique du Nord et en Europe du Nord, tandis que Gamesa est parfaitement positionné sur des marchés émergents à forte croissance comme l’Inde et l’Amérique latine, mais aussi l’Europe du Sud. Par ailleurs, la transaction permettra de proposer aux clients un portefeuille de produits couvrant l’ensemble des classes de vent et d’opérer ainsi sur les principaux segments de marché, pour mieux servir les besoins de nos clients.

« Cette fusion avec Siemens est une reconnaissance du travail accompli par Gamesa au cours de ces dernières années et témoigne de notre engagement à créer durablement de la valeur par d’importantes synergies et par l’extension des perspectives de croissance profitable. Aujourd’hui, nous entrons dans une nouvelle ère : nous allons créer avec Siemens un nouveau leader mondial de l’éolien. Nous entendons poursuivre notre activité comme nous l’avons toujours fait, mais en intégrant une entreprise encore plus solide, ce qui nous permet d’offrir à l’ensemble de nos clients des solutions de bout en bout », a déclaré Ignacio Martín, directeur général et CEO de Gamesa.

« Le regroupement de notre activité éolienne avec Gamesa répond à une logique claire et convaincante sur un marché de croissance particulièrement attractif où les économies d’échelle sont un avantage concurrentiel décisif pour pouvoir optimiser les coûts dans le secteur des énergies renouvelables. Cette fusion nous permet d’étendre notre offre auprès de nos clients et de créer davantage de valeur pour les actionnaires de la nouvelle entité. Cette opération s’inscrit pleinement dans la stratégie Vision 2020 mise en œuvre par Siemens et vient soutenir notre engagement en faveur d’un approvisionnement en énergie abordable, fiable et durable », a déclaré Joe Kaeser, Président et CEO de Siemens AG.
Pour Siemens et Gamesa, cette fusion devrait permettre de bénéficier d’importantes synergies sur le plan opérationnel. Ces synergies devraient permettre de dégager quelque 230 millions d’euros supplémentaires sur le résultat opérationnel (EBIT) dès le quatrième exercice après la finalisation de l‘opération (closing).

« Acteur majeur dans le domaine des turbines éoliennes, notamment dans les pays émergents, Gamesa est le partenaire idéal pour nous. Cette fusion permettra à Siemens et à Gamesa d’offrir à leurs clients un portefeuille de produits, de services et de solutions considérablement élargi afin de répondre au mieux à leurs besoins. Avec ce rapprochement, Siemens et Gamesa seront mieux placés que jamais pour contribuer à baisser le coût des énergies renouvelables auprès de leurs clients », a déclaré Lisa Davis, membre du Directoire de Siemens AG.

Le Conseil d’administration de Gamesa et le Conseil de surveillance de Siemens ont approuvé cette fusion à l’unanimité. Iberdrola a conclu un pacte d’actionnaires avec Siemens et détiendra environ 8 % du capital de la nouvelle entité fusionnée, à l’issue de la transaction. La finalisation de l’opération reste soumise à l’approbation des actionnaires de Gamesa ainsi qu’à d’autres conditions usuelles, notamment l’autorisation des autorités de la concurrence et la confirmation de la part de l’autorité des marchés financiers en Espagne (CNMV) que Siemens n’est pas tenu de soumettre une offre publique d’achat après la fusion. La supervision du processus de fusion a été confiée par Gamesa à un comité de fusion ad hoc, composé exclusivement de directeurs indépendants. La finalisation de l’opération est prévue pour le premier trimestre 2017.

A propos de Siemens

Siemens AG (Berlin et Munich) est un groupe international, leader dans le secteur de la haute technologie, synonyme depuis plus de 165 ans, de performance technique, d’innovation, de qualité, de fiabilité et de présence globale. Actif dans plus de 200 pays, Siemens opère principalement dans les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la digitalisation.

Siemens compte parmi les principaux fournisseurs au monde de technologies à haute efficacité énergétique, qui contribuent à préserver les ressources naturelles. L’entreprise est leader mondial dans la construction d’éoliennes en mer, l’un des principaux constructeurs de turbines à gaz et à vapeur pour la production d’énergie, un acteur majeur du transport d’énergie, mais aussi un pionnier des solutions d’infrastructures, des équipements d’automatisme, des systèmes d’entraînement et des solutions logicielles dédiées à l’industrie.

En outre, l’entreprise est un acteur de premier plan de l’imagerie médicale, qu’il s’agisse de scanographie ou d’imagerie par résonance magnétique, ainsi que du diagnostic de laboratoire et des systèmes d’information dédiés au secteur médical.
Au 30 septembre 2015, date de clôture du dernier exercice, Siemens a enregistré, au titre de ses activités poursuivies, un chiffre d’affaires de 75,6 milliards d’euros pour un bénéfice après impôts de 7,4 milliards d’euros. Fin septembre 2015, l’entreprise comptait un effectif mondial de près de 348 000 salariés.

Source : Communiqué Siemens

Voir la fiche de l'entreprise SIEMENS



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
 
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 

euro-énergie © Atémys 2024 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources