Bienvenue sur euro-énergie, le portail de toutes les énergies

euro-énergie, le portail de toutes les énergies : énergie nucléaire, électricité, énergie fossile (pétrole, gaz...), énergies renouvelables, énergies alternatives...
PUBLICITE SUR EURO-ENERGIE Publicité      CONTACT Contact      PLAN DU SITE EURO-ENERGIE Plan
 
 
accueil news       toutes les news   

août
01
2018
Solidarité européenne en matière d'énergie: une meilleure intégration de la péninsule ibérique dans le marché de l'énergie de l'UE

En présence de la Commission européenne, le premier ministre du Portugal, M. Antonio Costa, le président de la République française, M. Emmanuel Macron et le président du gouvernement espagnol, M. Pedro Sanchez, vont se rencontrer à Lisbonne aujourd'hui afin de renforcer leur coopération régionale dans le cadre de l'union de l'énergie.

Les chefs d'État et de gouvernement feront le bilan des importants progrès accomplis vers une meilleure intégration de la péninsule ibérique dans le marché intérieur de l'énergie et conviendront officiellement des voies permettant de renforcer la coopération régionale entre l'Espagne, la France et le Portugal.

Le président de la Commission, M. Jean-Claude Juncker a déclaré: «La rencontre d'aujourd'hui illustre la valeur de la solidarité européenne et de l'unité régionale. En convenant des étapes sur la voie de l'achèvement des interconnexions énergétiques entre la France, le Portugal et l'Espagne, ainsi que des moyens de renforcer la coopération régionale, nous renforçons la sécurité de l'approvisionnement énergétique de toute l'Europe et progressons dans la réalisation de notre promesse de faire de l'Europe le numéro un de l'énergie propre et renouvelable. Le monde entier attend de nous une direction à suivre en ces temps troublés. Démontrons toute l'unité que nous pouvons atteindre.»

Le commissaire Miguel Arias Cañete s'est exprimé en ces termes: «Ce sommet sera la vitrine de l'engagement de la Commission Juncker à mettre en place les infrastructructures physiques de l'union de l'énergie afin de la faire avancer de manière décisive. Une infrastructure énergétique solide et résiliente est également essentielle pour encourager l'action régionale dans de nouveaux domaines, tels que les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. Cela nous aidera à honorer nos engagements au titre de l'accord de Paris. Je suis particulièrement satisfait de la signature d'une convention de subvention pour la ligne électrique traversant le Golfe de Gascogne, qui représente le plus gros investissement jamais décidé en faveur d'infrastructures énergétiques au titre du mécanisme pour l'interconnexion en Europe. Cela est bon pour l'Espagne et le Portugal, bon pour la France, et bon pour l'Europe. »

Le commissaire pour l'action climatique et l'énergie, M. Miguel Arias Cañete, seront présents au nom du président de la Commission, M. Jean-Claude Juncker. La vice-présidente de la Banque européenne d'investissement, Mme Emma Navarro, assistera également à la rencontre.

Depuis que la Commission Juncker a pris ses fonctions, l'intégration de la péninsule ibérique dans le marché intérieur de l'énergie est une priorité. Par son soutien à la construction des infrastructures nécessaires, l'UE poursuit l'objectif de mettre fin à l'isolement énergétique de cette partie de l'Europe, tout en améliorant la sécurité énergétique, en élargissant l'éventail de choix pour les consommateurs et en suscitant de la croissance économique et des emplois. Ces interconnexions sont également essentielles pour l'exploitation des sources d'énergie renouvelables afin que l'Europe occupe la première place mondiale du secteur des énergies renouvables.

Soulignant la volonté de l'UE d'achever l'union de l'énergie et d'honorer ses engagements aux termes de l'accord de Paris, les chefs d'État et de gouvernement signeront la déclaration de Lisbonne, qui indique clairement la voie à suivre. Elle s'appuie sur la déclaration de Madrid, de mars 2015, qui a lancé le processus d'intégration et a établi le groupe à haut niveau présidé par la Commission afin de superviser l'avancement des travaux. Une convention de subvention totalisant 578 millions d'euros sera également signée à cette occasion pour la ligne électrique traversant le Golfe de Gascogne. Il s'agira du plus gros montant jamais octroyé pour un projet d'infractucture énergétique au titre du mécanisme pour l'interconnexion en Europe. Avec 280 kilomètres d'interconnexion électrique, la connexion doublera d'ici à 2025 la capacité d'échange entre la France et l'Espagne et rapprochera cette dernière de l'objectif de 15 % d'interconnexion fixé dans le règlement sur la gouvernance de l'Union européenne.

Historique du dossier

L'insuffisance des capacités d'interconnexion demeure un obstacle à la création d'un marché de l'électricité dans l'Europe du sud-ouest, et a empêché jusqu'à présent les entreprises d'électricité ibères de participer pleinement au marché de l'électricité de l'UE. Avec une capacité d'interconnexion de seulement 6000 MW, l'Espagne, et avec elle le Portugal, demeure largement, au plan énergétique, une île qui ne participe pas pleinement au marché européen de l'électricité. La capacité d'interconnexion ne leur permet pas d'atteindre l'objectif de 15 % d'interconnexion fixé dans le règlement récemment adopté sur la gouvernance de l'union de l'énergie. Depuis l'entrée en fonction de la Commission Juncker, les interconnexions électriques entre la péninsule ibérique et le marché intérieur de l'UE ont fortement progressé.

Exemples:

- Ligne du Golfe de Gascogne: avec ses 280 kilomètres, cette ligne va doubler, en 2025, la capacité d'échange d'électricité entre la France et l'Espagne, ce qui rapprochera l'Espagne de l'objectif de 10 % d'interconnexion fixé par le Conseil européen (niveau actuel 6 %) et intègrera l'ensemble de la péninsule ibérique au marché intérieur de l'électricité. À Lisbonne, 578 millions d'euros ont été attribués, sous forme de subventions au titre du mécanisme pour l'interconnexion en Europe, soit le financement le plus important jamais attribué à un projet d'infrastructure énergétique.

- Projet Santa-Llogaia-Baixas/INELFE: l'achèvement, en juin 2017, du transformateur déphaseur d'Arkale, en Espagne, a permis d'utiliser pleinement l'interconnexion Santa-Llogaia-Baixas entre l'Espagne et la France, doublant ainsi la capacité d'interconnexion entre les deux pays. Ces investissements cofinancés par la Commission européenne ont permis à l'Espagne d'aider la France et de faire preuve de solidarité lors de périodes de stress offre-demande au cours de l'hiver 2017.

- Projet d'interconnexion entre l'Espagne et le Portugal (Ponte Lima – Vila Nova Famalicão - Recarei (PT) et Beariz - Fontefría (ES)): il permettra au Portugal de parvenir à 10 % d'interconnexion en portant à 3,2 GW la capacité des interconnexions. La date de mise en service est prévue pour 2021.

- Traversées des Pyrénées: deux projets d'augmentation de la capacité d'interconnexion entre l'Espagne et la France à travers les Pyrénées sont envisagés. Une première liaison concerne Cantegrit en France et Navarra en Espagne, et une autre Marsillon en France et Aragòn en Espagne.

- Gazoduc du val de Saône: il contribuera à l'accès de l'Espagne et du Portugal au marché gazier européen; son achèvement est prévu pour 2018.

- Projet STEP: il vise à accroître les flux bidirectionnels entre la péninsule ibérique et la France et à améliorer l'interconnexion avec le marché intérieur gazier par le développement d'un axe gazier oriental, comprenant une troisième interconnexion entre l'Espagne et le Portugal.

Financement

En plus des possibilités de financement prévues pour des projets d'intérêt commun (PIC) concernant des infrastructures, au titre de la fenêtre énergétique du mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIE) et des Fonds structurels et d'investissement européens, le Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI (le «plan Juncker») soutient des projets d'interconnexion essentiels, accélérant et complétant ainsi la structure actuelle d'assistance financière européenne. Les propositions pour le prochain budget de l'UE 2021-2027 comprennent une nouvelle fenêtre énergétique au titre du mécanisme pour l'interconnexion en Europe, dotée d'un budget de près d'un milliard d'euros (865 millions), afin de promouvoir la coopération entre les États membres sur des projets transfrontières dans les énergies renouvelables.

Source : Communiqué Commission européenne



 
Recherche de news








 
Les news par secteur

énergie électrique


énergie nucléaire

énergie renouvelable

énergie thermique

énergie fossile

maîtrise de l'énergie électrique
 
Newsletter euro-énergie

Votre email :


 
Lascom
 



Vous devez avoir le plugin flash de Macromedia (Adobe) pour utiliser cette application
Vous pouvez télécharger la dernière version du plugin à cette adresse :
Get Flash
emploi-énergie

euro-énergie © Atémys 2018 | Portail de toutes les énergies
actualité de l'énergie | annuaire de l'énergie | l'emploi de l'énergie | ressources